jeudi 21 novembre 2013

Journal du 21 novembre 1902

Rachilde me dit cette idée:
Décrire Dieu selon la tradition, lui accorder toutes les infinités qu'on lui prête, en ayant soin de changer quelques métaphore et terminer par: "Ainsi c'est Dieu. Il y en a encore un autre au-dessus de lui, mais on ne le connaît pas."

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

En publiant un commentaire sur Jules Renard, vous vous engagez à rester courtois. Tout le monde peut commenter. Les commentaires sont publiés après modération (Pas de langage SMS), Merci.