lundi 4 novembre 2013

Actualité littéraire

La vie de Stevenson
C'est lorsqu’il était enfant , dans son lit ou sa santé fragile le consignait, que Robert Louis Stevenson devint romancier. Son imagination métamorphosait en batailles de pirates les combats qu'il menait contre le mal qui lui rongeait les poumons. Plus tard, il expliquera que pour écrire des romans d'aventure, il n'est point besoin d'aller au bout du monde, que l'aventure est en soi, lorsqu'on se bat contre soi-même. Stevenson, le Pirate intérieur est une très belle biographie scénarisée par Rodolphe, l'un des biographes de l'écrivain, et dessinée par René Follet, qui fit ses premiers pas de dessinateur, en 1946, à quinze ans, en illustrant L'Ile au trésor. Les dessins aquarelles, aux accents romantiques, plongent le lecteur dans l'univers mouvementé de Stevenson, tout en racontant avec douceur et réalisme les étapes de sa vie, ses voyages en France, où il rencontra sa femme, puis en Amérique, où il alla la rejoindre, dans le pacifique enfin.
Stevenson, le Pirate intérieur, de Follet et Rodolphe, Aire libre-Dupuis, 72 p.
(Le Figaro littéraire, jeudi 31 octobre 2013, p. 7)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

En publiant un commentaire sur Jules Renard, vous vous engagez à rester courtois. Tout le monde peut commenter. Les commentaires sont publiés après modération (Pas de langage SMS), Merci.