lundi 10 juin 2013

Journal du 10 juin 1905

Marinette s'accoude à la rampe du petit pont..
- Oh! le joli balcon! dit-elle.
Par le ruisseau, un flot de soleil couchant semble venir à nous. Il y a, de chaque côté de mystérieuse grottes faites de racines et de branches. Le ruisseau passe entre ces vertes demeures comme une rue dans un village.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

En publiant un commentaire sur Jules Renard, vous vous engagez à rester courtois. Tout le monde peut commenter. Les commentaires sont publiés après modération (Pas de langage SMS), Merci.