lundi 1 avril 2013

Journal du 1er avril 1896

Renan, ses lettres glacées, et celles non moins frappées, de sa sœur Henriette. Ça, de l'intimité? C'est de la gelée de confidences. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

En publiant un commentaire sur Jules Renard, vous vous engagez à rester courtois. Tout le monde peut commenter. Les commentaires sont publiés après modération (Pas de langage SMS), Merci.