samedi 12 mai 2012

Jules Renard vu par Maurice Le Blond

Il y avait deux hommes en Jules Renard. Il y avait le Jules Renard parisien, et le Jules Renard des champs.
Le Jules Renard "parisien" est le plus célèbre. c'est celui dont Henri Bataille nous a laissé un portrait si vivant d'expression et de caractère. C'était le monsieur peu causeur, promenant son sourire pincé, les soirs de première ou de répétitions générales, "écoutant par l’œil", 'un œil a écrit Georges d'Esparbès, dilaté comme certains yeux de reptile".
C'était encore l'auteur dramatique applaudi, fêté dès ses débuts, le joaillier minutieux de l'humour, le styliste impeccable, à qui, tout jeune, l'Académie Goncourt avait ouvert ses portes.
Le Jules Renard des champs est moins connu, encore qu'il fut, peut-être, plus singulier et plus pittoresque. Cette silhouette de poète villageois, de bucolique nivernais, semble, cependant, intéressante à évoquer, au moment où nous nous apprêtons à inaugurer, sur la petite place du village de Chitry, le monument de l'écrivain.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

En publiant un commentaire sur Jules Renard, vous vous engagez à rester courtois. Tout le monde peut commenter. Les commentaires sont publiés après modération (Pas de langage SMS), Merci.