jeudi 10 mai 2012

Journal du 10 mai 1904.

(Le 15 mai suivant, Jules Renard sera élu maire de Chitry au terme d'une campagne particulèrement polémique.) T.J.
Marinette ne comprend plus.  Elle dit que j'ai l'air  illuminé. Elle pleure.
- Il me semble, dit-elle, que tu n'es plus littérateur.
- Je suis le même, développé, élargi.
La petite flamme que je voudrais voir dans ses yeux ne s'allume toujours pas.
- Tant d'efforts pour un si petite résutat! poursuit-elle. Ces gens qui ne te comprennent pas, qui se croient supérieurs à toi, c'est d'un grotesque!
- Rien ne se perd. Si j'ébranle un seul cerveau, ça me suffit.
Et puis, il ne faut jamais se préoccuper du résultat.
- Tout ce que tu risques!
- Quoi? Des insultes, un coup d'épée...Mais, si je ne faisais pas ce qu'il faut que je fasse, je mourrais d'ennui, d'écoeurement.
- Oui, oui, tu parles comme un apôtre. Tu finiras par être un saint.
- Pourquoi pas?
- Un saint laïc.
- Si c'est ma destinée...Mon intelligence coule claire comme un ruisseau qui ne s'arrêtera plus.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

En publiant un commentaire sur Jules Renard, vous vous engagez à rester courtois. Tout le monde peut commenter. Les commentaires sont publiés après modération (Pas de langage SMS), Merci.