lundi 15 juin 2015

Journal du 15 juin 1893

Elle dit:
- Je regrette de ne pas savoir faire la poésie. Je sens bien,  mais je ne peux pas rendre ce que je sens. Je trouve que la campagne, c'est plein de charme; mais, si on regardait toujours les étoiles, le dîner ne serait jamais cuit. C'est joli, des plates-bandes de fleurs, mais un plant de salade qui vient bien, c'est utile, et l’utile, voyez-vous, on ne peut pas s'en dispenser.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

En publiant un commentaire sur Jules Renard, vous vous engagez à rester courtois. Tout le monde peut commenter. Les commentaires sont publiés après modération (Pas de langage SMS), Merci.